Ateliers cuisine diabète

Le Centre Hospitalier de Vaison-La-Romaine vous propose des ateliers cuisine diabète gratuits, animés par une diététicienne de l’établissement, à destination des personnes diabétiques et/ou de leurs aidants.

Objectifs : 

– Améliorer la prise en charge des patients en les rendant acteur de leur maladie.

– Informer les participants sur leur pathologie et promouvoir les règles hygiéno-diététiques.

– Rompre l’isolement, créer des liens sociaux, retrouver du plaisir en cuisinant et en mangeant.

– Lutter contre les complications aigues et chroniques liées au diabète.

Déroulement :  

Un repas collaboratif est préparé, ponctué par des informations nutritionnelles,

– De 10h à 13h,

– Dans la cuisine thérapeutique du service de rééducation,

– 6 personnes maximum.

A l’issue de l’atelier, le repas préparé est partagé avec l’ensemble des participants.

Un atelier est programmé tous les 2 mois. Dates prévisionnelles 2022 : 13 mai, 8 juillet, 16 septembre, 18 novembre. Inscription aux ateliers cuisine diabète en consultations externes : 04.90.36.57.81. ou par notre formulaire de contact.

Enquête de satisfaction 2019 :  100 % des participants recommandent cet atelier.

Le Centre Hospitalier de Vaison-la-Romaine a obtenu le label « droits des usagers de la santé » pour son projet exemplaire « je cuisine avec mon diabète » permettant la promotion des droits des usagers et de la qualité de la prise en charge.

Pour rappel, le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (encore appelé glycémie) élevé : on parle d’hyperglycémie.

Les aliments sont composés de lipides (graisses), protéines (protéines animales ou végétales) et glucides (sucres, féculents). Ce sont eux qui fournissent l’essentiel de l’énergie dont a besoin le corps pour fonctionner, passent dans l’intestin, puis rejoignent la circulation sanguine.

Quand on mange, le taux de sucre dans le sang augmente, les glucides sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l’augmentation de la glycémie. Les cellules bêta du pancréas, regroupées en amas appelés îlots de Langerhans, sécrètent de l’insuline. L’insuline fonctionne comme une clé, elle permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme : dans les muscles, dans les tissus adipeux et dans le foie où il va pouvoir être transformé et stocké. Le glucose diminue alors dans le sang.

Une autre hormone, le glucagon, permet de libérer le glucose stocké dans le foie, en dehors des repas, lors d’une baisse énergétique ou d’une baisse de glycémie.

C’est l’équilibre de ces hormones qui permet de maintenir la glycémie stable dans le corps. En cas de diabète, ce système de régulation ne fonctionne pas.

Ateliers cuisine diabète